Historique

Le Comité Humain du Numérique est né en 2021, au sein du Front Rendre Visible l’Invisible, collectif de lutte contre la pauvreté et pour la justice climatique.

Les Habitant·e·s des images asbl font partie du Front depuis 3 ans et ont cette année travaillé sur la thématique du numérique. Elle a été débattue en groupe et a abouti à la création d’un Comité Humain, présenté lors de la journée du 17 octobre 2021, Journée de Lutte contre la Pauvreté. Au total, une trentaine de personnes ont échangé sur le numérique, notamment en criant des témoignages sur scène le 17 octobre 2021.

«On veut bien du numérique mais au service de l’humain, pas les humains au service du numérique !»

«On veut participer au débat !»

«Aidez-nous à utiliser les téléphones !»

«Il y a des gens qui n’ont pas réglé leur situation, pas de régularisation. Ils n’ont que du cash. Comment vont-ils survivre ?»

Fabrique de cris le 17 octobre 2021 pour la Journée de Lutte contre la Pauvreté avec le Front Rendre Visible l’Invisible à Sainte-Catherine

Une première revendication a été formulée par le Comité et sera défendue en 2022 par le Front Rendre Visible l’Invisible :

« Conserver une accessibilité non digitale dans les services publics et privés pour éviter l’exclusion sociale et les coûts environnementaux. Chaque service doit conserver le recours à l’humain, par exemple avec les guichets, le papier… ! Et si de nouveaux outils numériques sont adoptés, ils doivent d’abord être approuvés par un Comité Humain, composé de précarisé·es du numérique. C’est-à-dire les personnes pour qui le numérique ne facilite pas la vie, mais la complique, notamment dans l’accès à leurs droits fondamentaux. »

En 2022, nous avons décidé de cibler le quartier des Marolles à Bruxelles comme territoire-échantillon pour agrandir notre Comité et pour créer avec les habitant·es le Code du Numérique, un code qui encadre l’utilisation du numérique.